Vous voulez payer moins d’impôts ? Faites du bénévolat !

Le montant de vos impôts représente une somme colossale dans l’année ? Il existe plusieurs solutions qui permettent d’alléger vos impôts d’une manière légale. Le bénévolat par exemple ouvre droit à une réduction plus ou moins conséquente. Comment en bénéficier ? Quelles sont les démarches à suivre ?

Qu’est ce qu’on entend par « bénévolat » ?

Vous faites du bénévolat si vous êtes membre et participez au fonctionnement d’un organisme sans but lucratif. Les prestations sont gratuites, donc vous n’exigez aucune contrepartie en numéraire ou en nature. En revanche, vous pouvez demander le remboursement des dépenses engagées. Cependant, si vous y renoncez, il s’agit d’un don que vous offrez à l’association. Vous pouvez bénéficier dans ce cas d’une réduction d’impôt, à condition de valider par écrit vos choix. Vous aurez alors la possibilité de récupérer une partie lorsque vous déclarez vos impôts sur le revenu. En somme, défiscalisation et bénévolat peuvent vous faire économiser une belle somme dans l’année.

Attention ! Cet avantage fiscal s’adresse uniquement aux contribuables. Pour les personnes qui ne paient pas d’impôt, il n’y aura pas de chèque du Trésor public pour compenser les frais.

Quelles sont conditions pour bénéficier d’une réduction d’impôt ?

Si vous faites du bénévolat, les frais avancés peuvent être récupérés sous certaines conditions. Les dépenses éligibles sont notamment les frais de transport : indemnités kilométriques, billet de train, etc. Cependant, il faudrait que vous présentiez tous les justificatifs nécessaires sur lesquels vous précisez l’objet de la dépense. Sur la note de frais, vous devez également préciser clairement que vous renoncez au remboursement de ces frais. Il faut noter que ces frais doivent être utilisés pour participer aux activités entrant dans le cadre de l’objet de l’organisme.

À combien s’élève la réduction d’impôt ?

Le taux de réduction d’impôt va dépendre de nature de l’activité de l’organisme. Si vous avez fait des dons en faveur d’une association d’intérêt général ou reconnue d’intérêt public, la réduction s’élève à 66 % du montant versé, avec un plafond de 20 % du revenu imposable. Les excédents peuvent par contre être reportés sur les 5 années suivantes. Pour les organismes d’aide aux personnes en difficulté (dispensant des soins médicaux, fournissant des repas, etc.), le taux est augmenté à 75 % pour les frais inférieurs à 531 euros. Si la valeur est supérieure à 531 euros, la réduction d’impôt sera de 66 %. En tout cas, si vous êtes imposable, avec le système « défiscalisation et bénévolat », vous profiterez d’un allègement d’impôt plus ou moins conséquent selon le montant des sommes investies.

Qu’est-ce que la loi Pinel ?
Générer un crédit d’impôt avec des aides à domicile : mode d’emploi